Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Heiko Maas inaugure un événement qui souligne l'importance des femmes pour la paix et la sécurité

Heiko Maas lors de la rencontre du réseau « Women, Peace and Security Focal Points Network »

Heiko Maas lors de la rencontre du réseau « Women, Peace and Security Focal Points Network », © Xander Heinl/photothek.net

10.04.2018 - Article

Des représentants d’organisations régionales et internationales et de la société civile du monde entier se réunissent lundi et mardi (9 et 10 avril) à Berlin pour évoquer le rôle de la femme dans le contexte du maintien de la paix et de la sécurité à travers le monde.

Les femmes peuvent et doivent jouer un rôle actif »

70 ans après la Déclaration universelle des droits de l’homme et 100 ans après l’introduction du droit de vote des femmes en Allemagne, la participation des femmes à égalité des droits n’est toujours pas réalisée au niveau mondial. Ce constat vaut pour le domaine politique, mais aussi pour celui du maintien de la paix et de la sécurité. C’est la raison pour laquelle le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté en l’an 2000 une résolution portant sur la contribution des femmes au règlement des conflits.

Les femmes peuvent et doivent jouer un rôle actif : dans la prévention des conflits et les négociations de paix, dans la reconstruction et la réconciliation des sociétés, et en particulier dans la solution des conflits ! Voilà le message clé de la résolution 1325 du Conseil de sécurité,

a déclaré le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas lors de l’inauguration de la rencontre du réseau « Women, Peace and Security Focal Points Network » ce lundi à Berlin.

L’abus des femmes, une arme de guerre

Les violences sexuelles contre les femmes font souvent partie d’une stratégie de guerre dans les conflits armés. La résolution 1325 des Nations Unies aborde ce problème également. Les rapports réguliers du Secrétaire général de l’ONU sur les violences sexuelles dans les conflits font état de violations extrêmement graves des droits de l’homme. Heiko Maas souhaite faire avancer les discussions sur ce sujet à New York : « Il ne suffit pas seulement de déplorer la situation, nous devons aussi la combattre de manière visible et efficace. »

Des partenaires forts pour renforcer les droits des femmes

Heiko Maas et Patricia Flor, déléguée du Gouvernement fédéral aux questions du désarmement et du contrôle des armements, en compagnie de la présidente de l’association nigériane Borno Woman Development Initiative, Fatima Askira
Heiko Maas et Patricia Flor, déléguée du Gouvernement fédéral aux questions du désarmement et du contrôle des armements, en compagnie de la présidente de l’association nigériane Borno Woman Development Initiative, Fatima Askira© Xander Heinl/photothek.net

Le gouvernement fédéral attache une grande importance au renforcement des droits des femmes et à la mise en œuvre de la résolution 1325 du Conseil de sécurité. C’est pourquoi l’Allemagne assume cette année la présidence du réseau « Women, Peace and Security Focal Points Network » dont la vocation consiste entre autres à faciliter les échanges d’expériences et de modèles de réussite. Environ 80 États membres et organisations font partie de ce réseau aujourd’hui. Cette année, la réunion de Berlin s’est fixé pour objectif d’étudier les possibilités de faire progresser les idées de la résolution 1325 grâce à des alliances : avec des organisations régionales ou des partenaires forts comme les pays du G7, avec d’autres réseaux et initiatives, mais aussi avec la société civile. Ce dernier point est particulièrement important pour Heiko Maas : « En ces temps précisément où dans de nombreux pays, la société civile voit sa liberté d’action restreinte, notre devoir est de l’écouter et de la soutenir. »

Lire aussi :

Message de bienvenue du ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas lors de l’inauguration de la rencontre du réseau « Women, Peace and Security Focal Points Network »

Retour en haut de page