Willkommen auf den Seiten des Auswärtigen Amts

Déclaration commune à l’occasion du premier anniversaire de l’attaque à l’arme chimique de Khan Cheikhoun

Le Conseil des Nations Unies, le 5 avril 2017

Le Conseil des Nations Unies, le 5 avril 2017, © Pacific Press via ZUMA Wire

05.04.2018 - Article

Déclaration commune à l’occasion du premier anniversaire de l’attaque à l’arme chimique sur la ville de Khan Cheikhoun.

Déclaration commune de Heiko Maas, ministre allemand des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, Boris Johnson, ministre britannique des Affaires étrangères, et John Sullivan, secrétaire d’État américain par intérim :

Ce jour (4 avril) marque le premier anniversaire de l’odieuse attaque sur la ville de Khan Cheikhoun, au cours de laquelle les troupes de Bachar Al Assad ont utilisé du sarin, un gaz neurotoxique, avec des conséquences tragiques pour des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants.
Depuis maintenant plus de sept longues années, le régime syrien commet régulièrement, avec le soutien de ses alliés, des atrocités qui constituent des violations éclatantes du droit international. Les souffrances causées au peuple syrien par le régime de Bachar Al Assad et ses alliés sont incommensurables.
En 2013, la Russie avait promis de veiller à ce que la Syrie abandonne toutes ses armes chimiques. Depuis, les enquêteurs internationaux mandatés par le Conseil de sécurité des Nations Unies ont constaté que le régime de Bachar Al Assad portait la responsabilité de quatre attaques différentes au gaz neurotoxique. Au lieu de s’acquitter de ses promesses, la Russie a réagi en exerçant son veto au Conseil de sécurité pour bloquer de nouvelles enquêtes.
Chaque utilisation d’une arme chimique compromet le consensus mondial quant à l’interdiction d’employer de telles armes. En outre, chaque violation éclatante de ce type de la Convention sur les armes chimiques compromet l’ordre international fondé sur des règles.
Nous condamnons l’emploi d’armes chimiques, par tous et partout. Nous sommes déterminés à assurer la redevabilité de tous ceux qui sont responsables de l’utilisation de ces armes. Nous n’aurons de cesse d’obtenir justice pour les victimes de ces odieuses attaques en Syrie.

Retour en haut de page